Les Caisses des Dépôts Sénégalaise et Française signent un nouvel accord de coopération au service de leurs territoires

                                                    Paris le 06 décembre 2018                       

Aliou SALL, Directeur général de la Caisse des Dépôts et Consignations, et Éric LOMBARD, Directeur général de la Caisse des Dépôts et Consignations française, signent un accord de coopération bilatéral, renouvelant leur partenariat pour la période 2019-2021, portant sur le développement économique et l’appui aux territoires français et sénégalais.

Engagées par un accord de partenariat depuis 2016, les deux caisses sœurs réaffirment leur volonté commune de poursuivre, renforcer et intensifier leur relation bilatérale.

L’accord de coopération prévoit des échanges techniques et un partage d’expertise dans le domaine du développement territorial (infrastructures économiques et sociales, offre à destination des collectivités locales, expertise en montage de projets, …).

La CDC partagera avec son homologue une réflexion sur la transition énergétique et écologique, plus précisément sur les modèles innovants de financement.

En somme, cet accord est en droite ligne avec les initiatives « zéro déchet, zéro bidonville et villes créatrices » de la seconde phase du Plan Sénégal Emergent (PSE), dans les domaines de l’économie sociale et solidaire, de la transition vers une économie résiliente et sobre en carbone.

Les deux institutions identifieront, par ailleurs, d’éventuelles opportunités d’affaires pouvant intéresser leurs entités respectives, notamment STOA, véhicule d’investissement, créé par la CDC française et l’AFD, dédié aux infrastructures d’accès aux services essentiels dans les pays en développement avec une priorité sur l’Afrique.

Plus généralement, elles contribueront ensemble à la réussite du Forum des Caisses des Dépôts dont le Sénégal assure la présidence. Ce Forum tiendra sa 5ème édition à Dakar en septembre 2019 et sera centré sur les thèmes de la mobilisation des fonds en déshérence, de l’inclusion financière et des infrastructures sociales.

A cette occasion, elles mèneront des actions de promotion du modèle « Caisse des Dépôts », auprès des institutions financières multilatérales et des organisations régionales.

Enfin, des réflexions seront menées sur tous les sujets ou sur les projets d’intérêt commun portés par l’une ou l’autre des parties.

 

 

Pressafrik.com  informe ses lecteurs que le ministère de l’Enseignement supérieur et la Caisse de dépôts et consignations ont signé le jeudi 14 juin 2018 un protocole d'entente pour la construction de résidences universitaires à Thiès, Bambey, Ziguinchor, et Saint-Louis. La capacité d’accueil de ces résidences sera de 5000 nouveaux lits précise le journal. Pressafrik.com ajoute que ces infrastructures seront composées de restaurants, d’espaces sportifs et de centres médicaux. A lui tout seul, souligne le journal, ce programme égale l'ensemble des investissements dans les universités entre 1957 et 2012 en matière d'infrastructures.

Evoquant l’événement dans ses colonnes du 16 juin 2018, Le Soleil écrit que même si le coût global des projets n’a pas été révélé, le directeur général de la Cdc a précisé que ce geste ne fait que traduire l’engagement des deux parties à s’inscrire dans la dynamique entreprise par le président de la République concernant le renforcement des infrastructures dans les universités du Sénégal. Selon le quotidien national, Aliou Sall a profité de l’occasion pour réaffirmer la volonté de la Caisse des dépôts et consignations à apporter son concours au développement des sciences et des technologies tout comme le renforcement des formateurs de l’enseignement supérieur. Le Soleil rapporte également que le ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, le Pr Mary Teuw Niane a indiqué que ce programme va contribuer à prendre en charge une question centrale de la réforme universitaire au Sénégal, à savoir l’amélioration des conditions de travail des étudiants à travers la création d’un bon environnement.

Dans ses publications du jeudi 28 juin 2018, Dakaractu.com informe que la Cdc a participé à la construction de la centrale solaire de Bokhol, située dans le département de Dagana, région de Saint-Louis. Cette action s’inscrit dans le cadre de la politique du mix énergétique initiée par le président de la République du Sénégal Macky Sall. Ce rappel a été fait devant la presse à l’occasion l’inauguration des infrastructures sociales dans la commune de Kokhol par Senergy 2, d’une valeur de 400 millions de F CFA.

Le journal rappelle que l’initiative de Senergy 2 répond aux objectifs de l'Etat du Sénégal, dans sa lettre de politique de Développement du Secteur de l’Énergie (lPDSE 2012), d'augmenter la production d'électricité à travers la promotion des énergies renouvelables et particulièrement des projets photovoltaïques, afin de parvenir à un mix énergétique de 20% en 2017.

Cette centrale est le fruit d'un partenariat public-privé. 45% des parts sont détenues par des investisseurs nationaux dont la caisse des dépôts de Consignations qui participe au nom de l'Etat du Sénégal à hauteur de 33% du capital.

Située au nord du Sénégal, dans la commune de Bokhol, à moins de 5 km de la frontière mauritanienne, cette centrale est implantée dans l'une des zones les plus ensoleillées du monde. Elle occupe une superficie de 50 ha, 75000 panneaux solaires photovoltaïques et fournit l'électricité à plus 160.000 ménages.

 

 

Plan du site

  • 9927, VDN Amitié 3, Dakar
  • +221 33 859 23 47
  • +221 33 859 23 48
  • 14463 Dakar CD
  • Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.